Voici les principaux chiffres clés et indicateurs chiffrés pour quantifier et décrire le phénomène de consommations de substances psychoactives en France chez les adultes et les jeunes. Ces chiffres sont issus des enquêtes et travaux de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) et du Baromètre santé de Santé Publique France.

48%
des jeunes de 17 ans
ont expérimenté le cannabis
42%
des adultes de 18 à 64 ans
ont expérimenté le cannabis
280 000
usagers problématiques
de drogues
49%
des jeunes de 17 ans
déclarent une alcoolisation ponctuelle importante

Cannabis

  • En 2014, 42 % des adultes de 18 à 64 ans ont expérimenté le cannabis et 3 % sont des fumeurs réguliers (au moins 10 fois par mois).
  • 48 % des jeunes de 17 ans ont expérimenté le cannabis et 9 % sont des fumeurs réguliers.
  • Parmi les jeunes scolarisés de 16 ans, 17 % ont consommé au moins une fois en 2015, alors que la moyenne européenne est de 7 %.
  • Usage problématique ou dépendance pour 2 % des 18-64 ans et 8 % des 17 ans
  • Au moins 38 000 personnes sont prises en charge chaque année en raison de leur consommation de cannabis dans les structures spécialisées en addictologie.
  • Conduire sous l’influence du cannabis multiplie par 1,8 le risque d’être responsable d’un accident mortel de la route.
  • Le risque est multiplié par 15 en cas de consommation concomitante de cannabis et d’alcool.

Cocaïne

  • 5,6 % des adultes ont expérimenté la cocaïne et 1,1 % sont des usagers actuels.
  • 3,2 % des jeunes de 17 ans ont expérimenté la cocaïne.

MDMA/ecstasy

  • 4,3 % des adultes ont expérimenté la MDMA/ecstasy et 0,9 % sont des usagers actuels.
  • 3,8 % des jeunes de 17 ans ont expérimenté la MDMA/ecstasy.

Nouveaux produits de synthèse

  • Plus de 200 nouveaux produits de synthèse répertoriés sur le territoire français entre 2008 et 2016. Plus de 400 en Europe.
  • 1,7 % des 18-64 ans ont expérimenté les cannabinoïdes de synthèse. 1,7 % des jeunes de 17 ans déclarent avoir essayé un nouveau produit de synthèse (NPS).
  • Plus de 8 usagers de NPS sur 10 ont consommé une drogue illicite au cours de l’année écoulée

Héroïne et opiacés

  • 1% des jeunes de 17 ans et 1,5 % des adultes ont expérimenté l’héroïne
  • 280 000 « usagers problématiques de drogues »
  • 70 000 personnes vues chaque année dans les structures de réduction des risques pour usagers de drogues
  • 54 000 personnes prises en charge en raison de leur consommation d’opiacés au cours de l’année dans les CSAPA
  • 170 000 personnes bénéficiant de prescriptions de traitement de substitution aux opiacés en ville et en CSAPA
  • Parmi les usagers de drogues injecteurs (au moins une fois dans la vie), prévalence biologique du VHC : 64 % du VIH : 13 %
  • 264 décès par surdose chez les 15-64 ans dont plus des ¾ sont en lien avec les opiacés.

Tabac

  • 29 % des adultes de 18 à 75 ans et 32 % des adolescents de 17 ans sont des fumeurs
    quotidiens.
  • L’usage au cours du dernier mois des jeunes Français scolarisés reste supérieur à la moyenne européenne (26 % contre 22 %).
  • 1,6 million de fumeurs ont recours à des traitements d’aide à l’arrêt du tabac.
  • 78 000 décès annuels attribuables au tabac

Cigarette électronique

  • 3 % des adultes de 18 à 75 ans et 2 % des jeunes de 17 ans sont des vapoteurs quotidiens.

Alcool

  • 10 % de consommateurs quotidiens parmi les 18-75 ans
  • 12 % de consommateurs réguliers (au moins 10 fois par mois) parmi les jeunes de 17 ans
  • Les jeunes Français de 16 ans sont 47 % à avoir consommé au cours du mois et se situent légèrement au-dessus de la moyenne européenne.
  • Alcoolisation ponctuelle importante (API) dans le mois (c’est-à-dire avoir bu au moins 5 verres en une seule occasion au cours des trente derniers jours) pour 17 % des 18-75 ans 49% des jeunes de 17 ans, soit un sur deux déclarent une API dans le mois.
  • Le niveau des jeunes Français scolarisés de 16 ans déclarant au moins une API dans le mois apparaît moins élevé que le niveau moyen en Europe (31 % contre 35 %).
  • Consommations à risques pour 8 % des 18-75 ans, soit 3,4 millions de personnes concernées
  • 133 000 consommateurs vus dans les centres spécialisés
  • 49 000 décès par an attribuables à l’alcool

Médicaments psychotropes

  • Tous motifs confondus, 7 % des jeunes de 16 ans ont expérimenté la prise concomitante de médicaments et d’alcool.
  • Les ventes de méthylphénidate (Ritaline) ont augmenté de 70% entre 2008 et 2013.

UNE SEULE SOLUTION : MOBILISER LES PROFESSIONNELS !

 
Le 23 mars 2017, se tiendra le 1er congrès virtuel national sur les addictions. Ce congrès dématérialisé vise à favoriser les échanges entre professionnels de santé et experts dans le domaine des usages licites ou illicites de substances psychoactives et des addictions comportementales.