Puritane® : vous fera-t-elle passer le goût de la fumée ?

puritane_RechargeableLa guerre. C’est une assez bonne métaphore de l’addiction. Le péché et la rédemption aussi. Penchons-nous sur Imperial Tobacco. On imagine que ses cerveaux en connaissent un rayon sur le sujet péché. Les mêmes cerveaux, hautement rémunérés, planchent aujourd’hui non plus sur le « péché-fumer »  mais sur l’électronique- rédemption.  C’est une révolution que le politique schizophrène semble prendre avec circonspection.  On n’entend guère Bercy sur le sujet. Cela ne saurait tarder.

Les riches cerveaux commerciaux d’Imperial Tobacco ont à leur tour phosphoré. Puis les parons ont tranché. Et c’est ainsi que Puritane® vient d’émerger des brouillards de Londres.

Vous voulez  connaître  Puritane® Vous êtes majeur(e) ? Alors n’attendez plus, entrez : http://www.puritane.co.uk/

Full strength

Sachez encore que Puritane® est la cigarette électronique de Fontem Ventures (filiale d’Imperial Tobacco). C’est une marque étudiée pour être classée dans le « haut de gamme » et présentant une offre de cigarettes jetables et rechargeables, assez légères (elles pèsent légèrement plus que des cigarettes conventionnelles). Jetables ou rechargeables elles seront disponibles en quatre versions : full strength, regular, medium, nicotine free. La jetable est présentée comme l’équivalent de trente-cinq cigarettes « conventionnelles ».

Chinois

Les vendeurs insistent sur la parfaite adaptation de leurs produits « aux goûts et demandes en saveurs des consommateurs du Royaume-Uni ». Ces e-cigarettes ont été particulièrement et longuement testées auprès d’échantillons représentatifs de ces consommateurs. Puritane est le premier fruit de la collaboration entre Fontem Ventures et le citoyen chinois Hon Lik, auquel on attribue volontiers l’invention de la cigarette électronique. C’était il y a dix ans, dix ans seulement. Conception chinoise mais arômes fabriqués en provenance de l’Union européenne. On ne saurait être trop prudent.

Puritanisme

Puritane® ? So british ! Soyons cuistre. Le puritanisme est une sous-branche du courant calviniste qui désirait  purifier  l’Eglise d’Angleterre de son catholicisme. Ce rameau  s’est développé en Angleterre à partir de 1559 puis en Nouvelle-Angleterre  à compter de 1630. Attention : le puritanisme  n’est pas l’antonyme de l’hédonisme. Non, il n’est pas non plus l’équivalent de la prohibition.

Les puritains n’étaient pas des prudes. Le sexe au sein du mariage était autorisé, voire encouragé jamais  condamné (à la différence, parfois, de la chasteté). Aujourd’hui le puritain américain pourrait, restant fidèle, tâter du Viagra®. Corollaire ou pas les puritains ne font pas de  croix sur l’alcool.

Ce n’est que par extensions successives que la francophonie rattachera le puritanisme et les puritains à la pruderie.

Le Point

De ce point de vue le Pr Didier Raoult n’est certainement pas dans le vrai dans sa dernière chronique en date du Point (20 février) : il y oppose le pragmatisme au puritanisme. Il l’est encore moins quand il croit pouvoir dire « qu’en matière de santé il n’y a pas de morale qui tienne ». Ses passions marseillaises l’égarent. C’est d’autant plus regrettable que son argumentaire en faveur de la cigarette électronique est de bonne facture : nous sommes une nouvelle fois confrontés aux atermoiements de responsables politiques. Il sont affolés des possibles conséquences qu’aurait ici une politique courageuse de réduction des risques. Sur ce thème, comme le Pr Raoult  y pousse ses lecteurs, on peut avec le plus grand intérêt se reporter à une récente publication du New England Journal of Medicine (1)

Gauloise®

La gauche aujourd’hui au pouvoir en France semble aujourd’hui comme dépassée – ce que ne fut pas une minorité agissante de la droite à la fin des années 1980 au moment des aiguilles des toxicomanes et du sida. Pourquoi cette frilosité socialiste face à la fumée mortifère ? Pourquoi cette allergie gouvernementale à la vapeur d’eau plus ou moins nicotinée ? Quand cette vapeur d’eau sera-t-elle taxée ? Quand Bercy pourra-t-elle lui dire merci ?

Imperial Tobacco est un empire de 133 ans. Il est propriétaire de Gauloise® ? Comment ses cerveaux traduiront-ils  Puritane® en gaulois ?

Jean-Yves NAURead all author posts