Jean-Yves Nau : « Simuler l’orgasme féminin peut aussi aider à lutter contre l’infarctus du myocarde »

orgasme-feminin-infarctus

 

Les actrices savent tout simuler, jusqu’à l’orgasme. C’est ce que démontre une assez troublante vidéo signée de la Fédération Française de Cardiologie. On peut la voir ici (peut choquer) : « Un casting pas comme les autres »

Moins de deux minutes avec, dans l’ordre : la demande en mariage, la rupture (il la quitte) et l’orgasme. Puis l’infarctus du myocarde.

« Différentes comédiennes sont auditionnées pour un casting dont elles ne connaissent pas la finalité. Elles sont invitées à improviser des émotions sur le vif. Leur interprétation, sincère et spontanée, semble satisfaire la Directrice de Casting qui les dirige, sauf la dernière prise. Et vous, qu’auriez-vous fait ? »

A l’occasion de la « Journée mondiale du cœur », la Fédération Française de Cardiologie (FFC) dévoile une campagne qui alerte les femmes sur des symptômes pouvant révéler un infarctus. Souvent méconnus, ils sont différents de ceux ressentis par les hommes…

Symptômes différents de ceux des hommes

Or près de la moitié des femmes de moins de 60 ans victimes d’un infarctus du myocarde n’ont pas ressenti les symptômes classiques chez les hommes, douleur dans la poitrine irradiant le bras gauche et la mâchoire. Les femmes, elles, doivent s’alerter face à trois signes atypiques : la sensation d’épuisement, l’essoufflement à l’effort et les nausées.

Et une attention particulière est nécessaire de la part des jeunes femmes qui savent qu’elles ont (au moins) un facteur de risque cardiovasculaire : tabac, stress, sédentarité, hypertension artérielle, anomalies des taux sanguins de graisses, diabète, etc.

Cette vidéo sera (dans un premier temps) diffusée exclusivement sur les réseaux sociaux. La FFC demande à ne pas hésiter à le partager. On peut prendre le pari que son message sera entendu.

SOS AddictionsRead all author posts