Magali Croset-Calisto : Trafic d’héroïne à Annecy (suite), reportage du JT de TF1

Magali-Croset-Calisto-heroine-annecy-tf1

 

La rédaction du JT de TF1 est venue effectuer un reportage à Annecy ces derniers jours pour faire état du trafic d’héroïne qui sévit sur les rives du lac.

voir le reportage ici : http://lci.tf1.fr/jt-we/videos/2016/heroine-le-trafic-mafieux-qui-empoisonne-annecy-8739826.html

Au-delà du constat, rappelons que lors de la dernière session extraordinaire de l’ONU sur les drogues (New-York, avril 2016), quelques 200 ONG ont demandé aux gouvernements de tenir compte de toutes les approches possibles pour sortir des politiques répressives et punitives en matière de drogues.

Il faut sortir du déni et faire face au réel de la situation. Comme le souligne le Président de SoS Addictions, l’interdiction ne protège ni les gens, ni la société. La prohibition est contre-productive, elle n’a jamais fait baisser les consommations et a incarcéré de surcroît des dizaines de milliers de personnes dans le monde, en vain (http://www.arte.tv/guide/fr/066852-001-A/entretien-avec-william-lowenstein)

« Face à un produit dangereux, il vaut mieux réglementer plutôt qu’interdire ».

La nécessité de développer une nouvelle politique de santé publique via des stratégies d’action ciblées s’avère primordiale. Pour une politique qui abandonne donc la pénalisation des usagers et la prohibition au profit d’autres voies de régulation légales et éducatives.

C’est ce que propose SOS ADDICTIONS (http://sos-addictions.org/) ainsi que de nombreuses autres associations en France : il s’agit de faire des programmes nationaux en matière de prévention, de réductions des risques et de dommages liées aux conduites addictives (interventions dans les écoles, programmes scolaires, information 2.0, consultations jeunes consommateurs, accès aux soins facilités pour tous, formation des thérapeutes, renforcement des équipes soignantes …).

Plutôt que de lutter contre des produits et des personnes inscrites dans un processus de dépendances, prenons les en compte.

A Annecy comme ailleurs en France, il y a le feu au lac mais on peut encore maîtriser l’incendie. La France a déjà su mettre en place des campagnes de santé publique (VIH-SIDA, sécurité routière…), donnons-nous les moyens d’en faire de même avec la prévention et la prise en charge des addictions.

 

Magali Croset-Calisto
Psychologue et sexologue à SoS Addictions (cabinet de consultations à Annecy),
spécialisée dans la prise en charge des addictions avec et sans substance.

SOS AddictionsRead all author posts