Lu dans Le Monde : Axa n’investira plus dans le tabac !

4924334_7_aaae_thomas-buberl-le-nouveau-patron-d-axa-a_bd1a4d0bb4f072edd6319f0efda66273

Une annonce relayée par Dominique Gallois et LeMonde.fr et qui va faire grand bruit dans le milieu :

Axa et le tabac, c’est fini. Après s’être retiré de l’industrie du charbon en 2015, l’assureur français a annoncé, dimanche 22 mai, sa décision de ne plus investir chez les fabricants de cigarettes, que ce soit sous forme d’actions ou d’obligations. L’annonce a été faite à Genève par Thomas Buberl, le nouveau patron du groupe, à l’occasion de la réunion de l’Union for international cancer control (UICC).

« Pour un assureur santé, c’est un non-sens de continuer à investir dans le tabac, alors que nous menons une politique de prévention auprès de nos clients, estime le successeur d’Henri de Castries, dont c’est la première initiative publique après avoir été porté aux commandes d’Axa il y a à peine deux mois. Nous espérons que notre initiative sera suivie par d’autres groupes. » Axa est le premier assureur à s’engager dans cette voie.

Concrètement, le troisième assureur santé mondial, hors Etats-Unis, va céder immédiatement en Bourse les 200 millions d’euros d’actions qu’il possède dans les entreprises du tabac. Il laissera les obligations aller jusqu’à leur échéance, soit au maximum jusqu’en 2027, la moitié arrivant à terme en 2021. Cela représente 1,6 milliard d’euros, soit 0,62 % de son portefeuille d’obligations, estimé à 252 milliards.

« L’important, c’est le signal que nous envoyons, en décidant de ne plus investir dans cette industrie »

« L’important, c’est le signal que nous envoyons, en décidant de ne plus investir dans cette industrie », précise M. Buberl, insistant sur les dangers de l’addiction…

SOS AddictionsRead all author posts