Liberation.fr : « Le paquet neutre, front avancé de l’arsenal anti-tabac »

paquet-neutre

L’opération «paquet neutre» est lancée. C’est ce vendredi que les premiers paquets sans la moindre publicité pourraient être disponibles chez les buralistes. Ou, plus exactement, les fabricants de tabac n’auront plus le droit de produire pour le marché français des paquets de cigarettes, cartouches ou tabac à rouler tels que nous les connaissons.
Un papier écrit par  Eric Favereau sur  Liberation.fr

 

Quand et pourquoi le paquet neutre ?

Il faudra attendre novembre pour que les buralistes français ne vendent plus que des paquets neutres. Et formellement, ils vendront uniquement des paquets sans logo ni couleur spécifique à partir du 1er janvier. La France sera le deuxième pays au monde à adopter cette mesure.

«Le paquet neutre, c’est laid et c’est fait pour. L’objectif est de casser le côté attractif de beaucoup de paquets de cigarettes», a expliqué jeudi Marisol Touraine. «Toutes les cigarettes se valent, c’est du poison, un poison de mort et peu importe le paquet : ce qu’il y a à l’intérieur, ça tue», a insisté la ministre de la Santé. Avec plus d’un tiers des Français qui se déclarent fumeurs et près de 80 000 morts par an, le pays est un des pays les plus fumeurs d’Europe. «Le paquet neutre, on le sait, peut avoir de l’effet sur les fumeurs débutants, ceux qui ne sont pas encore trop accros. Mais pour les autres, ce n’est pas la neutralité du paquet qui va les faire arrêter de fumer», poursuit William Lowenstein, président de SOS Addictions.

Comment accélérer la lutte anti-tabac ?

Si on veut passer à une vitesse supérieure, deux types de mesures s’imposent : une augmentation forte du prix du tabac d’un côté, et de l’autre une politique beaucoup plus active à l’égard des fumeurs, avec en particulier, aux yeux de certains, un engagement fort des pouvoirs publics pour la e-cigarette. «Je porte l’idée d’une augmentation du prix du tabac, a ainsi répété la ministre de la Santé. Lorsque j’ai annoncé la mise en place du paquet neutre, j’ai indiqué que le prix du tabac n’augmenterait pas de manière significative avant qu’il ne soit mis en place. Si aujourd’hui, à la faveur de l’introduction du paquet neutre, tout le monde dit que ce qu’il faut, c’est augmenter le prix du tabac, alors c’est formidable.»

Le passé récent montre que les augmentations du prix du tabac ne se révèlent efficaces que si elles sont fortes et continues. «Autrement, elles ne font que le bonheur de Bercy par le jeu des taxes», lâche un professeur de santé publique. A cela s’ajoute la question de la contrebande des cigarettes, qui se développe parallèlement à l’augmentation des prix.

Quant au sevrage, les pouvoirs publics sont prudents. «En France, en multipliant les demandes de précaution, on limite fortement son extension», lâchait du coup un activiste de la e-cigarette.

Quelle campagne ?

La ministre défend son bilan, évoquant un arsenal de mesures : le triplement du remboursement des substituts nicotiniques (patchs…), le pictogramme «femme enceinte» sur le paquet de cigarettes ou encore l’interdiction de fumer dans les aires de jeux pour enfants. Une ordonnance présentée mercredi en Conseil des ministres va de plus permettre, à coté du paquet neutre, l’application «de nouvelles dispositions, notamment l’interdiction des arômes et additifs, particulièrement attractifs pour les jeunes». Enfin, Marisol Touraine a annoncé le lancement de deux campagnes de communication. «La France est désormais pionnière en Europe dans la lutte contre le tabac : face à ce fléau, nous ne nous résignons pas», a conclu la ministre, manifestement optimiste.

Lire aussi sur Libération.fr notre chronologie sur quarante ans de lutte anti-tabac.

SOS AddictionsRead all author posts