D’après une étude de l’ESPAD, la cigarette électronique ne constitue pas une porte d’entrée vers la cigarette

lyceens-cigarette-tabac

 

Les premiers résultats du 5ème exercice de l’enquête ESPAD (European School Survey Project on Alcohol and Other Drugs), menée auprès de 6 642 lycéens français, portent notamment sur la consommation de cigarettes et de chicha en 2015 chez les lycéens. Ils sont l’occasion de revenir sur l’évolution la perception de l’accessibilité au tabac, en lien avec les mesures d’interdiction de vente chez les mineurs. L’enquête 2015 permet, par ailleurs, de renseigner pour la première fois l’usage de la cigarette électronique chez les lycéens.

Méthodes

L’enquête ESPAD est une enquête scolaire quadriennale, dont le dernier exercice s’est déroulé dans 426 classes d’établissements publics et privés du secondaire en France métropolitaine et, pour la première fois, dans les départements d’outre-mer, entre avril et juin 2015. Réalisée au niveau européen, cette enquête auto-administrée a été menée au même moment et selon la même méthodologie dans 35 pays. En France, elle est portée par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies, en partenariat avec les ministères de l’Éducation nationale et de l’Agriculture.

Résultats

En 2015, près des deux tiers des lycéens (61%) déclaraient avoir fumé au moins une cigarette au cours de leur vie. Ce niveau d’expérimentation est en nette baisse par rapport à 2011 (70%). Il en est de même pour le tabagisme quotidien, de nouveau orienté à la baisse avec 23% de lycéens fumeurs en 2015 contre 31% en 2011. Par ailleurs, près de la moitié des lycéens (48%) avaient déjà utilisé une chicha (narguilé) et 7% l’avaient fait sans avoir jamais fumé de cigarette. Les fumeurs quotidiens percevaient le tabac beaucoup plus accessible en 2015 qu’en 2011. Ce constat est vrai pour les fumeurs majeurs (+11 points) comme les mineurs (+7 points).
Une très large majorité des fumeurs quotidiens, qu’ils soient mineurs ou majeurs, déclaraient acheter régulièrement leurs cigarettes chez un buraliste. Enfin, l’enquête révèle que 40% des lycéens déclaraient en 2015 avoir déjà essayé la cigarette électronique et qu’un élève sur dix en avait utilisé une au cours du mois.

Télécharger l'étude

 

SOS AddictionsRead all author posts