Communiqué de presse : Condamnation d’un médecin généraliste pour sur-prescription de Subutex

Le rôle essentiel des médecins généralistes investis dans la pratique clinique des traitements de substitution aux opiacés doit être réaffirmé.

La condamnation par le tribunal correctionnel de la Haute- Vienne d’un médecin généraliste  installé à Limoges à 10 mois de prison et 1 an d’interdiction d’exercice pour sur-prescription de Subutex a été prononcée la semaine dernière. Il est soupçonné d’alimenter un trafic local de ce médicament, sans en tirer un bénéfice personnel comme l’indique JY Nau dans un récent blog : https://jeanyvesnau.com/2017/06/08/a-limoges-il-prescrivait-trop-de-subutex-lassurance-maladie-lui-reclame-120-000-euros/

Nous ne souhaitons pas commenter la décision de justice, mais affirmer que la médiatisation de ce jugement ne doit pas remettre en cause la qualité de la pratique clinique des médecins généralistes qui suivent depuis des années des patients dépendants des opiacés et  prescrivent des traitements de substitution aux opiacés : Buprénorphine et méthadone. Ces médecins jouent un rôle essentiel dans le dispositif de soins des addictions en complémentarité avec les structures spécialisées : Centre de Soins d’Accompagnement et Prévention en Addictologie (CSAPA), Equipes de liaisons hospitalières (ELSA) et services d’addictologie.

L’objectif commun devrait être de prévenir la condamnation pénale en renforçant les liens entre acteurs spécialisés et les médecins généralistes recevant un public difficile. Ils subissent de fortes pressions à la prescription de traitements de substitution aux opiacés et de psychotropes.

C’est à cela que s’était attaché le réseau local auprès de ce médecin et c’est ce travail qui doit être soutenu et prolongé.

 

CONTACT

MG Addiction
Xavier AKNINE
Référent du Pôle MG Addiction
06.15.13.08.77

Federation Addiction

Jean Pierre COUTERON

 

SOS Addiction

William LOWENSTEIN

SOS AddictionsRead all author posts