Jean-Yves Nau nous a quittés

Jean-Yves Nau nous a quittés

Sos Addictions perd un ami, le journalisme médical français perd une plume et un esprit supérieurs. Une rigueur bourrue sans égal mais avec tant de talent. Notre tristesse est profonde. Tous les membres de SoS Addictions présentent à Cecile, à son fils et tous ses proches leurs sincères condoléances.

 


 

Cet enfant d’Ingrandes-de-Touraine, où sa famille garde des vignes, était devenu médecin et journaliste. Au Monde, à la Nouvelle République aussi. Il est décédé dimanche 8 novembre au matin. Laissant ses proches dans la peine.

Sur Twitter, où son ami Jean-Daniel Flaysakier a annoncé son décès, les commentaires enchaînent émotion et soutien.

Le journaliste scientifique Jean-Yves Nau est décédé ce dimanche matin.

Enfant d’Ingrandes-de-Touraine, il avait d’abord été instituteur avant de devenir médecin, puis journaliste scientifique.

Il était entré au journal Le Monde en 1980, pour y rester près de 30 ans. Il avait pigé pour la Nouvelle République également. Puis il était passé à Slate et avait ouvert un blog: Journalisme et Santé publique.

Infatiguable et passionné, Jean-Yves Nau s’était également fait l’auteur de plusieurs ouvrages; et avait même collaboré avec le chef tourangeau Jean-Bardet, pour « Jean Bardet: faim de mots ».

Un dernier au revoir

C’est sur son blog que, le 20 septembre dernier, il a dit au-revoir à ceux qui le suivaient: « En dépit d’une actualité foisonnante, ce blog va interrompre ses publications quotidiennes », écrivait-il. Espérant que cela ne durerait que « quelques jours »…

Il s’est éteint ce dimanche. Il avait 68 ans. A sa famille et à ses amis, se souvenant avec tristesse de ce collaborateur précieux, la NR présente ses plus sincères condoléances.

SOS AddictionsRead all author posts